Pâtisserie française : Top 13 des pâtisseries les plus populaires (toutes expliquées)

26 February 2022

Envie de tester de nouvelles recettes de pâtisserie française ? Voulez-vous en savoir plus sur vos ancêtres et mères françaises ? Les origines de certaines pâtisseries traditionnelles françaises se retrouvent ici. À l'origine, la pâtisserie faisait référence à tout ce qui était cuit dans la pâte, comme une tourte à la viande, plutôt qu'à un dessert raffiné ou sucré. Ce concept a persisté jusqu'au XIXe siècle, même si à cette époque, l'expression en était venue à faire référence aux confiseries sucrées et souvent belles qui sont impliquées aujourd'hui. Des croissants feuilletés aux macarons délicats en passant par les beignets, voici un avant-goût des pâtisseries françaises traditionnelles.

En France, il existe deux types de boulangeries : les pâtisseries (gâteaux chers et produits fourrés à la crème) et les boulangeries (semblables à du pain). Quiconque a visité la France a certainement vu une vitrine remplie d'une gamme colorée et magnifique (peut-être parfois intimidante) de délicieux desserts, pâtisseries et gâteaux dans une boulangerie ou une pâtisserie française. La plupart des plats sont traditionnels et authentiquement français, avec peu de variations dans la formule. Les Français créent de la magie lorsqu'ils mélangent de la farine, de l'eau et du beurre. La pâtisserie diffère du pain en ce sens qu'elle a une teneur plus élevée en matières grasses, ce qui lui donne une texture friable ou feuilletée. Une superbe pâtisserie doit être grasse, moelleuse et légère mais elle doit être suffisamment solide pour supporter le poids de la farce. Ces pâtisseries délicieuses et beurrées devraient être familières à tout boulanger sérieux.

  1. Croissant

L'humble croissant est sans doute la pâtisserie la plus célèbre de France. Un bon croissant doit avoir une belle section transversale avec un intérieur en nid d'abeille lorsqu'il est coupé en deux. Bonus : vous pouvez réaliser des versions amandes avec des croissants d'un jour.

Un croissant est une pâtisserie au beurre originaire d'Autriche mais qui est le plus souvent identifiée au pays de la France. Les croissants, comme les autres viennoiseries, sont construits à partir de couches de pâte levée et portent le nom de la forme historique de croissant dans laquelle ils ont été cuits pour la première fois. Il est nécessaire de charger la pâte avec du beurre avant de la rouler et de la plier plusieurs fois de suite, puis de la rouler en une fine feuille, ce qu'on appelle le laminage. En conséquence, la texture est en couches et feuilletée, semblable à celle d’une pâte feuilletée. Ils ont une bonne saveur grâce au beurre. C'est peut-être parce que la demande de croissants est plus élevée en France que partout ailleurs, ce qui les rend plus frais et plus chauds, et donc bien plus délicieux.

 

  1. Baguette

Baguette est un mot français qui signifie baguette ou bâton. Une baguette est une miche de pain assez longue, réalisée à partir d'une pâte maigre de base synonyme de France, plus précisément de Paris. Il s'agit essentiellement d'un produit de boulangerie au levain avec une texture maigre. Malgré les longues procédures de préparation, la simplicité d'une baguette la distingue. La caractéristique d'une très bonne baguette est le son qu'elle produit lorsqu'elle brise la croûte finement polie pour révéler un centre mou et solide. Ces délices se dégustent de préférence le jour même de leur cuisson, avec une généreuse couche de beurre fait maison ou local. Il se distingue par sa longueur et sa croûte croustillante. Parce que ce type de pain cuit rapidement, il constitue souvent le premier plat du menu des boulangeries françaises le matin.

  1. Madeleine

Lorsqu'ils sont bien préparés, ces gâteaux de thé caractéristiques en forme de coquille sont créés avec des œufs, de la farine ordinaire, du sucre et beaucoup de beurre, et ils sont plus légers que l'air. Bien sûr, avec une tasse de thé. Ils ont une forme distincte, un côté ayant des bords effilés et l’autre des bords bosselés. Ils sont fréquemment servis chauds sur les marchés français avec le café le matin ou à 16 heures le goûter, l'équivalent français du thé de l'après-midi. Une madeleine est un petit gâteau classique (cuit à la française) originaire des communes lorraines de Liverdun et de Commercy, dans le nord-est de la France. Au cours de son voyage, une jeune femme nommée Madeline aurait reçu ces bonbons miniatures ressemblant à des gâteaux et, à son retour en France, elle aurait emporté la recette avec elle. Depuis, cette pâtisserie s'appellera Madeleines.

  1. Macarons

En raison de son arc-en-ciel de couleurs et de saveurs, cette confiserie sucrée à base de meringue attire beaucoup d'attention depuis de nombreuses années. Il est également connu sous le nom de Luxemburgerli. Le macarón est généralement composé d'amandes concassées, de sucre cristallisé, de sucre glace, de poudre d'amande ou de blancs d'œufs, avec une garniture de crème au beurre, de ganache ou de confiture prise en sandwich entre deux coquilles cassantes. Le mot macarone vient du mot italien meringue. Ce dessert se distingue par son dessus carré et lisse, son cercle ébouriffé et sa base plate. Il est léger et moelleux et fond rapidement en bouche. Les macarons sont disponibles dans une large gamme de saveurs, du classique à l'expérimental

.

  1. Paris-Brest

Cette pâtisserie française à couper le souffle constitue une excellente pièce maîtresse de table de desserts. Le Paris-Greast est traditionnellement réalisé à partir d'un cercle de pâte à choux en forme de roue de vélo et fourré de crème pralinée et de sucre glace. Un nombre toujours croissant de choux à la crème, remplis d'une crème anglaise crémeuse aux noisettes et généralement surmontés d'un chapeau d'amande, de sucre croquant ou d'une croûte de biscuit friable, apparaissent sur les menus de tout le pays, et pour cause. La saveur de noisette grillée et l'arôme de la crème pralinée devraient toujours dominer le parfait Paris-Brest, quelles que soient les innombrables variations uniques et les touches de fraîcheur de ce plat classique. Le Paris-Brest cuit (non fourré) peut être conservé plusieurs jours dans une boîte hermétique ou congelé.

Pâtisseries françaises au Royaume-Uni
  1. Saint-Honoré

Parent éloigné du Paris-Brest, le Saint-Honoré doit son nom au saint patron français des pâtissiers, Saint-Honoré de Beauvais. Le Gâteau St-Honoré est un dessert qui associe pâte à choux et pâte brisée. On commence par un fond de pâte feuilletée, qui est ensuite surmonté d'un cercle à choux et fourré de crème pâtissière. Ces ingrédients délicieux se combinent pour créer la gâterie gourmande ultime appropriée pour une pâtisserie parisienne. Des choux à la crème trempés dans le sucre servent de garniture finale. La pâte à choux est utilisée pour construire les profiteroles (boules pâtissières) qui sont posées sur le cercle, ainsi que pour confectionner un cercle autour de la base. Le croquant de la pâte associé à l'épaisse crème Chiboust vous donnera envie, quelle que soit la manière dont vous dégusterez votre gâteau Saint-Honoré.

  1. Kouign-Amann

Ce gâteau rond et croustillant a été repopularisé dans ses différentes pâtisseries à travers le monde. Parce qu'elle suit la même méthode de pliage en couches de beurre et de sucre, la pâte à pain est fréquemment comparée à une pâte feuilletée. Lors de la cuisson douce, la pâte gonfle pour former de nombreuses feuilles ; en conséquence, la croûte devient croustillante et crépite magnifiquement lorsqu'on la mord pendant que la tarte refroidit. Considérez le kouign-Amann comme une variante plus dense d'un croissant enrobé de sucre. En France, le kouign-Amann est servi en dessert ou à l'heure du thé, dit le quatre-heures. La pâte à pain est toujours utilisée comme base : quatre parts de pâte, trois parts de sucre et trois parts de beurre. Ce délice feuilleté et riche est originaire de la région Bretagne nord-ouest de la France et est laminé avec du beurre et du sucre pour un délice feuilleté et riche avec une croûte extérieure caramélisée. Kouign Amann signifie gâteau au beurre en breton.

  1. Mille-feuille

Les couches qui composent cette pâtisserie française sont formées en superposant de la pâte feuilletée avec de la crème pâtissière et en répétant le processus au moins trois fois pour préparer ce repas. La couche supérieure est saupoudrée de sucre et parfois de poudre de cacao, ou recouverte de fondant, pour un look plus haut de gamme. Ce n'est pas tant un indice que c'est une réalité de la vie : découper un mille-feuille est difficile. Je pense que le congeler pendant environ une heure, puis le trancher avec un couteau très tranchant est la meilleure approche. Le terme mille-feuille vient du mot français mille-feuille, qui fait référence au somptueux empilement de pâtisserie du plat. Aérienne, croustillante, feuilletée et gourmande sous tous ses aspects, c'est une pâtisserie traditionnelle française. Ces pâtisseries délicates offriront une touche de sophistication à n’importe quel dîner. La pâte feuilletée légère et aérienne se marie à merveille avec la crème pâtissière riche et onctueuse.

9. Gâteau d'opéra

Le gâteau d'opéra a été inventé par le chef pâtissier français Cyriaque Gavillon en 1955. Bien que deux théories aient été présentées, je ne sais pas pourquoi on l'appelle gâteau d'opéra. La première est qu'il rappelle à sa femme le Palais Garnier, l'Opéra de Paris, et la seconde est qu'il est épais de six couches, comme un opéra, et glacé sur le dessus. L'emblématique gâteau de l'Opéra français comprend six couches de génoise aux amandes, trois couches de crème au beurre française au café, trois couches de riche ganache au chocolat et un glaçage au chocolat sur le dessus ! Après avoir été construit comme un gigantesque carré ou rectangle, il est découpé en énormes tranches en forme de barre. Je l'ai vu réalisé d'un million de façons différentes, mais je voulais le rendre encore plus époustouflant en doublant les couches.

  1. Éclair

Selon le dictionnaire anglais, un gâteau de forme longue mais de courte durée. Selon An AZ of Food and Drink de John Ayto, la signification fondamentale de l'éclair en français est éclair, et une explication (peu convaincante) proposée pour son utilisation dans ces friandises à choux fourrées à la crème est que la lumière scintillante de leur fondant le revêtement de glaçage le suggérait. Alors que la présentation conventionnelle est un glaçage au chocolat fourré au parfum de vanille, les boulangers ont tout expérimenté, du cassis au caramel en passant par le café. La pâte est façonnée en forme oblongue avec une poche à douille et cuite jusqu'à ce qu'elle soit croustillante et creuse à l'intérieur. Une fois la pâte refroidie, elle est fourrée de crème anglaise, de chantilly ou de crème chiboust et glacée avec un glaçage fondant. D'autres alternatives de garniture incluent la crème anglaise aromatisée à la pistache et au rhum, les garnitures aromatisées aux fruits et la purée de marrons. Dans certaines circonstances, le glaçage est du caramel et la friandise est appelée bâton de Jacob.

11. Tarte Tatin

Le beurre gluant et le sucre suintent sur les pommes dans ce célèbre dessert aux pommes français ou Tarte Tatin, qui est cuit côté pâte vers le haut puis retourné avant de servir. Il existe diverses légendes fascinantes autour de sa création, la plus connue étant celle d'un retournement involontaire d'un boulanger désespéré qui a quand même servi la tarte, et elle est rapidement devenue un classique. Les pommes sont effectivement cachées à l’intérieur de la pâte, ce qui donne une Tarte Tatin à l’envers. La Tarte Tatin doit son nom aux sœurs Tatin, qui l'ont créée et vendue dans leur hôtel comme plat de spécialité.

Les origines de la tarte sont inconnues, mais l'histoire la plus courante est que Stéphanie Tatin, qui faisait l'essentiel de la cuisine, fut un jour surmenée. Elle a commencé par créer une tarte aux pommes traditionnelle, mais les pommes étaient trop riches en beurre et en sucre. Elle a tenté de conserver le repas en plaçant le fond de pâte sur le moule à pommes lorsqu'elle sentait qu'il brûlait.

12. Religieuse

Considérez la religieuse comme un chou à la crème au petit doigt et exagéré. Dans la plupart des cas, il est composé de deux couches de pâte à choux fourrées de crème pâtissière et de plus en plus grandes. Chaque pâtisserie est glacée et glacée avant d'être reliée entre elles pour former un tout. Lorsque la pâtisserie est recouverte d'un glaçage au chocolat et d'une crème à la vanille, on dit qu'elle ressemble à un habit de religieuse, d'où le nom inhabituel du dessert. Il est composé de deux moules à choux, l'un plus grand que l'autre, fourrés de crème, généralement au chocolat ou au moka. Chaque boyau est recouvert d'une ganache qui complète la saveur de la garniture, puis assemblé avec un glaçage à la crème au beurre passe-partout. Le plat était initialement rectangulaire, mais à la fin du XIXe siècle, il a pris une forme ronde, ce qui lui a valu le surnom de religieuse, qui signifie « nonne ».

13. Les Chouquettes

Les morceaux de pâte à choux enrobés de cristaux de sucre sont appelés chouquettes . Ils sont poétiquement appelés « Pets de nonne » lorsqu'ils sont cuits dans l'huile. Il s'agit d'un dessert parisien classique qui remonte au XVIe siècle, lorsque le chef pâtissier Popelini a créé le « Popelin », un gâteau à la pâte séchée au four pour Catherine de Médicis. La création d'Antonin Carème au XVIIIe siècle, lorsqu'il modifia la recette de la pâte séchée au four pour en faire une pâte à choux, est à l'origine de nos chouquettes actuelles.

Plus qu'une fierté nationale, la pâtisserie française est un art à vivre pleinement. Le remontant idéal du matin consiste à déguster une pâtisserie chaude avant de poursuivre la journée. Nous devons également des remerciements aux Français qui ont peaufiné l'art de la pâtisserie.

More articles